La patiente passe par plusieurs étapes...


Chaque patiente réagit comme elle le peut, oscillant de l’incrédulité à l’angoisse en passant par la sidération, l’hyperactivité, le déni, l’incompréhension… La prise de conscience de la maladie est progressive, elle ne peut s’effectuer d’un seul coup. La mise en route des traitements, l’hospitalisation, le rythme des traitements et des consultations fixent le cadre et la réalité de la maladie.

La patiente passe par plusieurs étapes… L’annonce du diagnostic et les traitements, la fin des traitements, le retour à la vie normale vers un retour à l’équilibre.

 

J’ai l’impression d’héberger Dutroux, vous savez bien le tueur en série. Pendant six mois, on l’a gazé d’une substance que je suppose et espère mortelle et tous les jours je lui en remets à tout hasard une petite dose avec le tamoxifène, mais à chaque contrôle, je n’ai qu’une peur, c’est qu’on m’annonce que Dutroux s’est échappé.

 

L’intervention du psychanalyste permet que les modifications et les pertes soient prises en compte, tant au niveau psychique que corporel et familial. Elle permet aux unes et aux autres de prendre de la distance par rapport au réel insupportable dans lequel elles sont plongées et de pouvoir, de cette façon, en dire quelque chose.

Certaines patientes font ce travail toutes seules. Aucune ne peut en faire l’économie, et chacune le mène à sa manière.

L'avis de notre experte, Dr Sarah Dauchy


Colloque 2017 – « Les nouvelles approches dans le cancer du sein » 

Réactions de patientes et de notre experte – Dr Sarah Dauchy

 

Télécharger l’article